TVA Nouvelles, Régional / Montérégie

Lundi, 25 mars 2019

Une deuxième maison Gilles-Carle à Boucherville

Marguerite Blais, Chloé Sainte-Marie et François Legault
Crédit: TVA.

Le gouvernement Legault a annoncé son soutien pour l'ouverture d'une deuxième maison Gilles-Carle au Québec. Celle-ci sera située à Boucherville.

Ces maisons accueillent des personnes malades afin d'offrir du répit à leurs proches. En campagne électorale, la Coalition avenir Québec avait promis de soutenir l'ouverture de 20 maisons Gilles-Carle d'ici 10 ans.

« L'histoire de la Maison Gilles-Carle, c'est l'histoire d'une guérison, d’une guérison de la maladie, explique la chanteuse Chloé Sainte-Marie, la veuve de Gilles Carle. Quand arrêtera-t-on un jour de rendre malade la maladie? Et de rendre malades tous ceux et celles qui en prennent soin. »

« Parce que les proches aidants, les proches aidantes font des burn-out, s'épuisent, n'en peuvent plus, veulent aider, sont parfois frustrés, sont parfois impatients, soutient la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais. C'est cette impatience-là qu'on veut soutenir parce qu'on veut que les gens continuent de pouvoir vivre aussi leur vie, de ne pas s'épuiser comme tu t'es épuisée avec Gilles, que tu aimais. »

La Maison Gilles-Carle Boucherville ouvrira ses portes l'automne prochain, probablement en septembre, dans un immeuble appartenant actuellement aux Soeurs de la Providence. Elle pourra accueillir 24 personnes en permanence, 365 jours par année.

[Source]