FestivalInternational de Jazz de Montréal, Galerie Lounge TD
Vendredi, 16 septembre 2016

Moi, à mon plus beau, de Gilles Carle

C’est avec grand plaisir que la Maison du Festival propose, du 16 septembre au 4 décembre prochains à laGalerie Lounge TD, Moi, à mon plus beau, une exposition du peintre Gilles Carle. Mieux connu comme cinéaste — inspiré et inspirant — ayant exercé un impact de magnitude internationale, Gilles Carle est tout autant artiste créateur dont la fougue et l’ampleur sont révélées dans l’œuvre picturale ici rassemblée. L’originalité, la variété, l’intelligence affinée et l’érotisme moqueur de sa production appellent un regard nouveau sur la nature même de l’art québécois et son fonds ludique baroque. Réunissant plus de 40 œuvres, l’exposition constitue une première rétrospective venant projeter le talent de Gilles Carle à l’échelle du paysage culturel des Amériques. L’expositionMoi, à mon plus beau s’accompagne d’un apport sonore agencé par Chloé Sainte-Marie, l’interprète comédienne et chanteuse qui a partagé la vie de l’artiste. Un vernissage ouvrira le bal le jeudi 15 septembre dès 17 h 30 pour les journalistes.

Carle dans la pomme

Fréquentant les arts visuels auprès d’artistes tels que Fernand Léger, Joan Miró, Alfred Pellan et Émile Borduas, Gilles Carle s’est inscrit à l’École des beaux-arts de Montréal au milieu des années 1940. Ses œuvres font aujourd’hui partie des collections québécoises les plus prestigieuses, dont celles du Cirque du Soleil, de Loto-Québec et d’Hydro-Québec.

Un coffret d’estampes à édition limitée est mis en vente. Les profits générés seront versés à la Fondation Maison Gilles-Carle, dont la mission est de soutenir les aidants naturels au sein d’une société où le cinquième de la population est appelé à s’acquitter d’un tel office.

[Source]