AlterPresse, Rendez-vous culture
Jean Elie Paul — Lundi, 20 avril 2015

Haïti-Culture : Lancement des « Nuits Amérindiennes »

AlterPresse a

Port-au-Prince, 30 avril 2015 [AlterPresse] — Les éditions Mémoire d'encrier comptent rassembler du mercredi 6 au dimanche 10 mai prochain, sous la présidence d'honneur de la poète Joséphine Bacon et de la romancière haïtienne Yannick Lahens, près d'une cinquantaine d'auteurs autour de l'événement culturel baptisé « Les Nuits Amérindiennes », apprend AlterPresse.

Le spectacle « Les nuits Amérindiennes » a été monté pour le lancement officiel de l'événement au Palais Montcalm (Québec) le vendredi 10 avril 2015, dans le cadre du Salon international du livre de Québec.

« L'objectif premier, c'est de rappeler que nous sommes tous des Indiens d'Amérique », indique Rodney Saint-Eloi, l'instigateur de cette activité.

« En 2013, nous avons organisé les rencontres québécoises en Haïti. Nous nous sommes rendus compte qu'il manquait un pan d'histoire en Haïti : c'était l'histoire des Amérindiens », poursuit-il.

Lors de cette rencontre culturelle, des Amérindiens de l'Amérique, du Canada et du Québec rencontreront des Haïtiens pour parler de la condition Amérindienne.

Au Québec, auront lieu des animations dans les librairies et centres culturels, sur tout le territoire, autour de la littérature et des cultures des Premières Nations.

Débats, lectures, foire du livre amérindien, conférences, spectacles, performances, concerts, échanges de savoir et de savoir-faire, lancement du numéro spécial de la revue « Littoral », consacrée à la littérature innue, sont au menu.

En Haïti, la Fondation Connaissance et Liberté (sigle créole Fokal), la Bibliothèque nationale d'Haïti (Bnh), la Direction nationale du livre (Dnl), le Centre d'art, le Centre culturel Pyepoudre, le Parc de Martissant, la Bibliothèque Katherine Dunham et de nombreuses écoles de Port-au-Prince accueilleront les activités.

L'un des lieux, qui sera mis en évidence, c'est le Bureau national d'ethnologie (Bne), renfermant beaucoup de travaux de Jacques Roumain sur la question Amérindienne.

Parmi les activités prévues, il y aura une grande foire pour présenter une centaine de livres amérindiens, avec une réduction de 70 %.

Un colloque sera organisé à la Bibliothèque nationale d'Haïti, en collaboration avec l'Université de Montréal.

Il y aura aussi, tout le long de l'évènement, un focus sur le cinéma amérindien.

« Ce sera une grande rencontre haitiano-amérindienne, pour raviver cette histoire, qui nous a été volée. Nous voulons reprendre cette histoire pour la conquérir. Il y aura un grand mixage culturel, un rendez-vous avec l'histoire, parce qu'il y a une histoire que nous ne connaissons pas », fait savoir Rodney Saint-Eloi.

« C'est un hommage à tous les Indiens qui ont été sur l'île bien avant, mais aussi c'est un devoir de mémoire. Parce que, si l'on ne saisit pas notre mémoire, nous ne saurions prétendre avancer dans le futur », soutient Rodney Saint-Eloi.

« L'idée, c'est d'apprendre à maîtriser notre passé », ajoute-t-il.

Pour lui, c'est nécessaire de revenir à cette mémoire, puisque « c'est une mémoire blaisée, c'est une mémoire douloureuse, c'est une mémoire faite de colonisation, faite de violence de toutes sortes et pour les Amérindiens du Canada et pour nous [Haitiens]. On ne peut pas effacer cette mémoire ».

Fondées en mars 2003 par Rodney Saint-Eloi, les éditions Mémoire d'encrier ont pour mandat de réunir des auteurs de diverses origines. [jep kft gp apr 30/04/2015 8:15]

Source photo : Twitter ambassade Canada

(Télécharger le catalogue et la programmation ici

[Source]