La Fabrique culturelle, Musique
Mardi, 15 août 2017

Chloé Sainte-Marie | Paysage dépaysé | Festival Musique du Bout du Monde

Chloé Sainte-Marie

Par un matin bleu et brumeux, entre la mer, les falaises et les pieds-de-vent tout aussi lumineux qu’elle, Chloé Sainte-Marie fait vibrer d’émotions un paysage du bout du monde.

Le spectacle du lever du soleil du Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé est un moment unique, magique, inoubliable. Un incontournable. Cette année, c’est dans un décor envoûtant que la fougue de Chloé Sainte-Marie s’est fracassé, avec la même force que les vagues sur les rochers du parc national Forillon.

Vivez un moment de ce spectacle particulièrement intense à travers la pièce Paysage dépaysé, précédé, en ouverture, par la lecture d’un poème rédigé expressément pour l’occasion par Jean Morisset. Une ode à la grandeur d’un lieu ultime, le Cap Bon-Ami.

À l'occasion de la présentation de son nouvel album À la croisée des silences, Chloé Sainte-Marie lance une invitation vibrante, pour célébrer la transmission émue et pudique... jubilante ou éclatée du poème à travers son tout nouveau spectacle. Puisant son inspiration et sa ferveur des mots juxtaposés de poètes québécois jamais rassemblés jusqu'à maintenant à une même table, et fort du talent et du génie des compositeurs Sylvie Paquette et Yves Desrosiers, c'est un nouvel acte poétique transcendant ses sources que propose Chloé Sainte-Marie. Avec la présence de ses musiciens au talent consommé, Réjean Bouchard, son grand chef musical de toujours, et Gilles Tessier, multi-instrumentiste. Sur une mise en scène et une scénographie de Philippe Cyr (Les cendres bleues, Ishow).

Source : musiqueduboutdumonde.com

Lever du soleil 2016 : Milk & Bone
Lever du soleil 2015 : Martha Wainwright

Crédits

Production : Musique du Bout du Monde

En collaboration avec La Fabrique culturelle.

Coordination : Estelle Marcoux; Caroline Bujold; Janie Poirier

Réalisation et montage : Julien Leblanc

Caméra : Julien Leblanc et Estelle Marcoux

Musique : Paysage dépaysé de Roland Giguère, interprétée par Chloé Sainte-Marie

Poème d’ouverture : Qui n’a pas rêvé de Jean Morisset, interprété par Chloé Sainte-Marie

Remerciements : Parc national Forillon

[Source]